Nouvelles de l'industrie

PLMA E-Scanner – octobre 2017

octobre, 2017
Les marques de distributeur progressent au Royaume-Uni

Selon Nielsen, les dépenses des consommateurs engagées dans les marques de distributeur au Royaume-Uni progressent près de trois fois plus rapidement que celles qui concernent les grandes marques. Lors d’une période récente de trois mois, les dépenses des consommateurs en produits MDD ont augmenté de 5,5 %, tandis qu’elles ne sont que de 1,2 % pour les grandes marques.

La hausse moyenne des ventes de tous les produits alimentaires était de 3,5 %. « En raison du retour de l’inflation, les acheteurs se tournent de plus en plus vers les produits de marque propre des supermarchés afin de contrôler leurs dépenses hebdomadaires en produits alimentaires, » a déclaré Nielsen. « La progression des ventes de marques propres concerne les principaux distributeurs, mais elle est plus rapide chez les discounters Aldi et Lidl et chez les coopératives Iceland, M&S et Tesco. »

Les consommateurs se remettent à dépenser

Partout en Europe, les consommateurs dépensent à nouveau. Nielsen annonce que les consommateurs européens ont dépensé au deuxième trimestre 3,7 % de plus dans le secteur alimentaire par rapport au premier trimestre, ce qui constitue la forte hausse depuis trois ans. La croissance est une combinaison d’une hausse des prix de 2 % et d’une augmentation des volumes de 1,7 %, selon les données Nielsen sur les distributeurs alimentaires de 21 pays européens.

Sur les principaux marchés du continent, c’est l’Italie qui arrive en tête (+ 4 %), suivie par la France (+ 3,2 %), tandis que l’Allemagne a enregistré une croissance de 2,3 %.  La Turquie a connu la plus forte hausse du revenu monétaire (+ 14 %), tandis que dans l’UE, la Slovaquie a progressé de 9 % et l’Autriche de près de 7 %. En Belgique, la croissance a atteint 2,8 %, soit la plus forte hausse depuis des années.  Aux Pays-Bas, la progression a été de 2,9 %, grâce à une croissance en volume de 0,2 % et une hausse des prix de 2,7 %.

Carrefour fait les gros titres

Carrefour est actuellement au cœur de l’actualité. Tout d’abord, parce que le nouveau PDG Alexandre Bompard a annoncé la désignation d’un nouveau comité de direction du groupe. Il se compose de directeurs actuels du groupe ainsi que de personnalités externes. Carrefour décrit la création du groupe comme un « important jalon » qui définira et mettra en œuvre un plan de transformation de l’entreprise.  

Peu après, un magazine spécialisé a annoncé qu’Amazon fait actuellement une offre d’achat pour acquérir Carrefour afin de renforcer sa présence en Europe. La bourse de Paris a réagi positivement à la rumeur et le titre de Carrefour a enregistré une forte hausse.

La publication, Valeurs Actuelles, a affirmé que la possible acquisition serait logique compte tenu du rachat par le distributeur en ligne de Whole Foods aux États-Unis. Certains analystes du secteur de la distribution suggèrent que malgré les rumeurs, une collaboration avec Google est plus probable qu’un rachat par Amazon.

L’UE publie des recommandations

L’Union européenne a publié des recommandations pour aider les autorités nationales à déterminer si une entreprise enfreint la loi lorsqu’elle vend des produits alimentaires ou des boissons de qualités variables dans différents pays. Selon les nouvelles recommandations, il peut exister une infraction aux lois de l’UE relatives à la consommation si certains consommateurs ne sont pas informés des différences affectant un produit vendu dans deux pays et si la différence affecte leur comportement d’achat. La Commission européenne a affirmé que la principale question pour le consommateur est : « Est-ce que j’aurais acheté ce produit si j’avais su qu’il y a une différence importante par rapport au même produit que j’ai testé dans un autre État membre ? »

Le problème de la qualité variable est courant en Europe centrale et de l’Est, une récente étude menée par le Ministère de l’agriculture tchèque ayant révélé que des aliments vendus dans un même emballage et sous la même marque varient d’un État à l’autre.

Le commerce en ligne favorise la consolidation

La croissance des achats en ligne pousse certains distributeurs à consolider leurs marques. Le PDG d’Auchan, Wilhelm Hubner, a affirmé : « à un moment où le numérique joue un rôle de premier plan dans le développement du commerce, il est important de disposer d’une marque unique pour simplifier la reconnaissance de la part du client, plutôt que cinq marques qui entraîneront certainement de la confusion ».

Auchan est en train de fusionner la totalité de ses 29 MDD en Russie dans la marque Auchan sur une période de deux ans. Le distributeur va peut-être supprimer sa marque d’hypermarchés Jumbo au Portugal d’ici la fin 2018. En Italie, parce que la marque Simply du distributeur n’était pas bien connue, tous les magasins du groupe seront rebaptisés Auchan.

Les gammes premium d’Aldi rencontrent le succès

Aldi UK rencontre le succès avec ses nouvelles gammes premium. Le discounter annonce que ses catégories qui ont enregistré les meilleures performances étaient sa gamme Specially Selected de produits premium, ainsi que la viande, le poisson et les fruits et légumes frais. Depuis le début de l’année, les ventes de produits Specially Selected ont progressé de 40 %.  

Aldi lance de nouveaux plats préparés sous sa marque Specially Selected. Tous les produits contiennent 100 % de viande britannique et coûtent environ 7,5 livres sterling. Le distributeur développe également sa gamme de yaourts premium Specially Selected Farmhouse, en y ajoutant quatre saveurs : orange sanguine et airelle, betterave et pomme, framboise, pâte de citron.  Les produits sont fabriqués avec 100 % de lait britannique.

Les plats à emporter progressent au Royaume-Uni

Le secteur des plats à emporter britannique est en passe de progresser de plus d’un tiers au cours des cinq prochaines années pour atteindre les 23,5 milliards de livres, prévoit IGD. Les cafés et les magasins spécialisés devraient enregistrer les gains très élevés, au moment où la catégorie qui compte pour 17,4 milliards de livres sterling connaît une hausse de popularité.  Les chaînes de proximité et les supermarchés enregistreront également de confortables taux de croissance d’environ 6 %.  

« Ce que nous constatons, c’est une hausse du nombre de distributeurs, spécialistes et fournisseurs qui cherchent à tirer profit de cette opportunité dans le secteur des plats à emporter, » a affirmé IGD. « Nous savons que les acheteurs ont accru la fréquence de leurs courses, que la taille de leurs paniers est de plus en plus réduite et que la progression des achats de plats à emporter s’inscrit naturellement dans cette tendance, ces produits étant globalement de plus en plus importants dans les missions d’achat. »

Nouvelle gamme « à emporter »

En Belgique, Delhaize a lancé une gamme de produits de petit-déjeuner « à emporter » baptisée Fast Break. La gamme propose six produits de petit-déjeuner 100 % naturel, dont des yaourts, des barres de céréales, des flocons d’avoine, des fruits frais et un gâteau aux graines de chia. Ces articles sont emballés dans une tasse en plastique à emporter, qui comprend également une cuillère. Les produits sont exempts d’additifs et contiennent beaucoup de fibres, ainsi que des vitamines et des antioxydants. La gamme complète comprend des barres de céréales au yaourt et à la fraise ; des barres de céréales au yaourt, aux pommes et au raisin ; des barres de céréales au yaourt, à la mangue et à l’ananas ; des flocons d’avoine à la pomme, aux raisins et aux flocons de cannelle ; des smoothies pour petit-déjeuner avec des myrtilles et des fraises ; et un gâteau aux graines de chia et à la noix de coco avec de la mangue et de l’ananas.

Albert Heijn se personnalise

Aux Pays-Bas, Albert Heijn a lancé un programme de liste de courses sur son portail de course en ligne, ah.nl, afin d’accélérer le service et de le rendre plus pratique pour les clients.
La « liste intelligente » compile des suggestions et des prévisions sur la base de ce que les clients achètent et la fréquence avec laquelle ils sélectionnent certains produits. Lorsqu’ils passent leur commande, les clients vérifient la liste personnalisée et ajoutent ou retirent les produits dont ils ont besoin à cette occasion.

À ce jour, Albert Heijn a testé le service actualisé sur plus de 2 000 clients et il invite aujourd’hui ses 65 000 clients inscrits qui effectuent régulièrement leurs courses en ligne à utiliser la nouvelle fonctionnalité. Le service de courses en ligne du distributeur permet aux clients de passer des commandes en magasin, dans l’app ou sur le site Web.

Colruyt propose un système de recherche de produits

En Belgique, Colruyt lance un site Web « Recherche produit », qui offre une information approfondie sur ses produits MDD. Sur la plateforme numérique, les acheteurs peuvent facilement trouver les produits qui correspondent à leurs habitudes alimentaires ou à leur régime. De plus, ils peuvent effectuer des recherches d’informations sur les ingrédients, les valeurs nutritionnelles ou la durée de vie des produits. Le distributeur a affirmé qu’il choisit de ne fournir que des informations sur ses propres marques car il est ainsi sûr que toutes les informations sont correctes. Les consommateurs peuvent également s’inscrire pour participer à des tests gustatifs comparatifs. Cela leur permet de donner leur avis sur la composition des produits nouveaux ou modifiés.

Dans les magasins 

Ahold Delhaize va vendre des produits de beauté et de santé MDD de sa chaîne de drugstores Etos dans ses magasins alimentaires de Belgique, de Roumanie, de la République tchèque et de Grèce.

Carrefour envisage de déployer un format de supérettes sous l’enseigne BonApp en France. Les magasins offriront environ 800 références, notamment la marque de distributeur BonApp, qui représentera environ un quart des produits proposés.

Aldi a annoncé que les ventes au Royaume-Uni et en Irlande ont progressé de 13 % à 8,7 milliards de livres sterling lors de son exercice 2016.

En Pologne, Aldi envisage d’accroître le nombre de produits proposés dans ses magasins réaménagés.  Le nombre de références sera étendu à 1 700 articles.  

En France, Intermarché a commencé à proposer des produits MDD du distributeur italien Conad.

Lidl a retiré tous les produits contenant des microbilles de ses magasins britanniques.

En Suisse, Lidl a lancé un service de boîtes de repas en ligne.

Le distributeur espagnol Mercadona se prépare à pénétrer le marché portugais avec l’ouverture d’un centre d’innovation près de Porto.

Forte de ses 22,1 % de parts de marché, SuperValu conserve son statut de premier distributeur de produits alimentaires en Irlande, annonce Kantar Worldpanel.

Penny Market a relancé sa gamme Valbonta de produits laitiers, fabriqués avec du lait 100 % italien.

Tesco ajoute des vins pétillants à sa collection Finest.

Asda lance sous la marque George une gamme de cosmétiques comprenant plus de 150 produits de maquillage, dont les prix varient entre 2 et 6 livres.

Coop Suisse a lancé une gamme d’articles de toilette conçus pour les enfants, sous sa marque Naturaline.

Selon une enquête menée par Kundenmonitor Deutschland, Edeka possède le niveau le plus élevé de satisfaction chez les clients de supermarchés et d’hypermarchés en Allemagne.

Au Royaume-Uni, Morrisons vise à doubler la taille de sa gamme premium The Best d’ici la fin de l’année.

Le distributeur britannique de produits alimentaires en ligne Ocado, a enregistré une augmentation de ses ventes de 13% au premier trimestre.

Carrefour Belgique lance une ligne de poulets élevés en plein air et sans antibiotique sous la marque Carrefour Quality.

En Allemagne, Netto Marken-Discount a lancé une gamme de fruits et légumes sous la marque Markttag, qui associe des articles de ses gammes Erntefrisch et Premium N.

Migros a commencé à vendre des produits sous la marque Orange Garten via la plateforme chinoise en ligne NetEase Kaola. La marque Orange Garten est maintenant utilisée pour commercialiser des produits Migros à l’étranger.

Marks & Spencer teste actuellement un service de vente de produits alimentaire en ligne en magasin qui permettra aux acheteurs de se faire livrer chez eux leur dîner dans un délai d’une heure.

Sainsbury’s teste un système sans caisse dans un magasin.  Il permet aux clients de payer leurs dépenses alimentaires avec leur téléphone mobile.

Sainsbury’s étend sa gamme de fromages végétaliens Gary.

Spar UK lance une gamme de dîners premium.

Eroski étend son service d’enlèvement de commande en ligne à 49 sites en Espagne.

Lidl a lancé une boutique en ligne pour la République tchèque, suite à l’ouverture d’autres e-boutiques en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Albert Heijn lance une gamme de marmites de soupe fraîche contenant des légumes frais précoupés.

Coop Suède a lancé une gamme de 18 légumes frais préparés, pelés et hachés sous sa marque Hackat och Klart (haché et clair).

Carrefour a achevé le changement de nom des anciens magasins Billa en Roumanie.

Selon Nielsen, les ventes de MDD ont progressé de 16 % en 2016 au Brésil. L’année dernière, 58 nouvelles marques de distributeur et 2 190 nouveaux produits ont été lancés.

Études de marché 
Les Néerlandais font leurs courses dans un nombre réduit de magasins

Le pourcentage de clients néerlandais qui font leurs courses dans plus de deux supermarchés a fortement baissé, selon une étude menée par Deloitte. Une part croissante de consommateurs ne se rend que dans une enseigne. En 2015, 66 % des consommateurs hollandais faisaient leurs courses dans trois supermarchés ou plus, mais ce pourcentage est en 2017 de seulement 58 %. Près de 11 % des clients n’utilisent qu’un seul format, alors que ce chiffre était d’environ 6 % il y a deux ans.

Deloitte affirme que c’est la fin de la crise économique qui explique cette tendance. « Un nombre croissant de consommateurs ont plus de disponibilités financières et sont donc moins tentés de dénicher les bonnes affaires dans plusieurs supermarchés. Ils font le choix pratique de faire leurs achats alimentaires dans un même magasin. »

Les Italiens adoptent le sans gluten

Selon Nielsen, les ventes de produits de boulangerie sans gluten ont progressé en Italie de 20 % l’année dernière, pour atteindre les 56 millions d’euros. Elles sont stimulées par les snacks, les gâteaux apéritifs et les biscuits. Globalement, le segment du bien-être, qui comprend les produits généraux de santé, bio et sans gluten, a connu une croissance de 2 % au cours des deux dernières années. Les snacks progressent également, avec des ventes qui augmentent de 37 % en valeur et de 45 % en volume.

Nouvelles PLMA 
Le Salon MDD des États-Unis de la PLMA, du 12 au 14 novembre

Le Salon de Chicago de la PLMA de cette année, qui doit se tenir du 12 au 14 novembre, sera plus international que jamais. Il y aura plus de 400 exposants internationaux dans près de 600 stands d’exposition, provenant de près de 50 pays.  Les exposants comprennent des pavillons italiens, français, espagnols, mexicains, canadiens, péruviens, équatoriens, chinois, turcs, grecs, tchèques, vietnamiens et sud-africains.

Globalement, plus de 1 400 entreprises exposeront leurs produits. Le salon propose le Supermarché des Idées de la PLMA, qui présente des produits des quatre coins de la planète. Le salon sera également le cadre d’une présentation spéciale des produits récompensés par le Salute to Excellence Awards de la PLMA lancés par des distributeurs des États-Unis. L’expo Nouveaux produits est l’occasion pour les exposants de présenter des produits nouveaux pour la MDD. Plusieurs séminaires et ateliers sont également proposés aux participants.
 

Évènements 
24-26 octobre

Programme de formation des cadres
Amsterdam, Pays-Bas

12-14 novembre

Salon MDD des États-Unis
Chicago, États-Unis

28-30 novembre

Salon MDD de Shanghai
Shanghai, Chine