Nouvelles de l'industrie

PLMA E-Scanner – mars 2017

mars, 2017
Bonne nouvelle pour les distributeurs de produits alimentaires

Certains signes positifs laissent présager que 2017 sera une meilleure année pour les distributeurs de produits alimentaires. Selon les derniers chiffres trimestriels du secteur des biens de grande consommation publiés par Nielsen, le marché européen du secteur alimentaire a connu sa plus forte progression en un an. Les distributeurs de produits alimentaires interrogés dans 21 pays ont annoncé une hausse de 1,8 % des ventes en glissement annuel des biens de grande consommation, tels que les produits alimentaires, les boissons et les articles de toilette. Même si l’année a connu un démarrage timide, les ventes ont progressé au cours du dernier trimestre.

« Un certain nombre de facteurs sont venus gonfler la valeur du panier d’achats : l’inflation, mais également le fait que les consommateurs achètent davantage de produits et modifient la composition de leurs achats en y incluant davantage de produits premium et de produits alimentaires frais », souligne Nielsen.

En Europe occidentale, les volumes de ventes ont peu progressé, en raison de la déflation de la valeur unitaire en Espagne et en Italie et de la faible inflation en France et au Royaume-Uni. En Turquie, les ventes ont connu une hausse de 8,8 % par rapport à l’année dernière. En outre, la Pologne (+4,7 %) et la Hongrie (+4,5 %) ont également annoncé une croissance des ventes considérable.

Ahold Delhaize enregistre des bénéfices

La nouvelle entité de distribution Ahold Delhaize connaît un départ en trombe. Elle a annoncé une forte augmentation des ventes pour le quatrième trimestre et l’exercice fiscal dans son ensemble, ajoutant que l’intégration des groupes Ahold et Delhaize était en bonne voie. En 2016, son chiffre d’affaires total s’est élevé à 62 milliards d’euros, soit une hausse de 2,4 % par rapport à l’année précédente. Par ailleurs, son bénéfice d’exploitation a progressé de 3,9 %, pour se chiffrer à 1,9 milliard d’euros.

C’est aux Pays-Bas qu’elle a enregistré ses meilleurs résultats, où son chiffre d’affaires au quatrième trimestre a grimpé de 7,5 % et son chiffre d’affaires annuel de 5 %, pour s’élever à 13 milliards d’euros. Les parts de marché d’Albert Heijn ont enregistré une progression de plus de 35 %, tandis que son chiffre d’affaires néerlandais à données comparables a augmenté de 4,1 %.

En revanche, le distributeur n’affiche pas les mêmes résultats positifs en Belgique, le pays d’origine de Delhaize. En effet, là le chiffre d’affaires au quatrième trimestre a chuté de 1 %, tandis que le chiffre d’affaires annuel n’a progressé que de 1,7 %, pour atteindre un total de 4,9 milliards d’euros.  Les parts de marché de Delhaize sont restées stables, légèrement au-dessus de 24 %.

Aldi gagne du terrain au Royaume-Uni

Désormais, Aldi est le cinquième distributeur de produits alimentaires au Royaume-Uni. Selon les chiffres récemment publiés par Kantar Worldpanel sur les parts de marché du secteur alimentaire pour les 12 semaines précédant le 29 janvier 2017, les ventes enregistrées par le discounter ont progressé de 12,4 % en glissement annuel, et ses parts de marché ont augmenté de 0,6 %, surpassant ainsi Co-op et occupant pour la première fois la cinquième place du classement.

Comme le souligne Kantar : « Il y a à peine dix ans, Aldi était le dixième distributeur de produits alimentaires au Royaume-Uni et représentait moins de 2 % du marché des produits alimentaires.  Depuis lors, le distributeur s’est développé rapidement et a remonté de manière spectaculaire dans le classement pour gagner cinq places, avec 6,2 % des parts de marché. Grâce à un vaste programme d’ouverture de magasins, Aldi a attiré au cours du dernier trimestre 826 000 clients de plus que l’an dernier à la même période. »

Tesco enregistre une hausse des ventes de produits bio

Le principal distributeur du Royaume-Uni remporte un certain succès avec ses produits bio. En effet, Tesco a annoncé que le total de ses ventes de produits bio avait augmenté de 15 % l’an passé, notamment parce que le poisson et les produits laitiers bio ont été très prisés par les clients.  Au cours des 12 derniers mois, les ventes de viande bio et de produits alimentaires réfrigérés ont progressé de 13 %. « À l’origine, la popularité des produits alimentaires bio ne concernait que les fruits et légumes. Toutefois, nous constatons à présent qu’elle gagne également d’autres produits, tels que les produits d’épicerie, le poisson et les produits laitiers, à tel point que les clients sont désormais en mesure de préparer un repas entièrement bio », souligne Tesco.

Lidl investit en France

Selon plusieurs rapports, Lidl investit dans la publicité bien plus que les autres grands distributeurs implantés en France. Le distributeur a annoncé une augmentation de 40 % à données comparables de son budget consacré à la publicité l’an dernier, soit un investissement total de 415 millions d’euros. Sur la deuxième marche du podium, on retrouve la chaîne de supermarchés E.Leclerc, avec 325 millions d’euros d’investissements.

Rema 1000 réduit le nombre de ses marques

Rema 1000, l’un des principaux distributeurs de Norvège, a décidé de retirer de la vente de nombreuses marques au profit des fournisseurs locaux et de quelques conglomérats nationaux seulement. La fameuse stratégie des « meilleurs amis » adoptée par le distributeur consiste à entretenir des liens plus étroits avec certains fournisseurs et à laisser certains fournisseurs nationaux de côté, afin de réduire les coûts. En augmentant le volume de produits des marques figurant dans la liste des « meilleurs amis », Rema entend les vendre à prix réduit et reprendre ainsi sa place de premier discounter de Norvège, selon les normes norvégiennes. Parallèlement à cette nouvelle stratégie, Rema 1000 a décidé de lancer la marque Rema Prima.

Edeka étend sa gamme de produits laitiers

 Le groupe Edeka est en train d’étoffer sa gamme de produits laitiers, fabriqués à base de lait de vaches nourries sans OGM, pendant une durée minimum. Ces produits à base de lait sans OGM, qui viennent d’être lancés ou rebaptisés, sont reconnaissables à leur étiquette verte en forme de diamant arborant la mention « Ohne Gentechnik », émise par l’organisme « Verband Lebensmittel ohne Gentechnik » (VLOG), ou Association allemande des produits alimentaires fabriqués sans recours au génie génétique.

En outre, Edeka vient de commercialiser une quarantaine de yaourts et produits laitiers sous une nouvelle marque de distributeur, « Good Food », qui garantit une agriculture plus durable et écologique.

Afin d’être certifiés par ce label, les produits doivent avoir été fabriqués à base de lait issu de vaches nourries sans OGM, et originaire d’Allemagne ou de l’Union européenne à tout le moins.

Migros en bonne santé

Migros annonce que son unité de production alimentaire, M-Industry, a enregistré une progression des ventes dans la plupart de ses départements l’an dernier, ainsi qu’une augmentation de 12 % de son chiffre d’affaires réalisé à l’exportation. L’entreprise a annoncé que le total de ses ventes se chiffrait à 6,39 milliards de francs suisses, soit une augmentation de 2,1 % par rapport à l’année précédente. Le département qui a enregistré les meilleures performances en termes de ventes est celui des confiseries, puisqu’il a affiché des ventes de 838 millions de francs suisses, soit une augmentation de 5 %, ainsi qu’une augmentation de 36 % des ventes à l’exportation. Selon le distributeur, si le marché suisse « restera un vrai défi » pour M-Industry, « le développement des opérations internationales du groupe passera par les produits bio et des acquisitions sur les marchés clés ».

Albert Heijn inaugure sa chaîne YouTube

Le distributeur néerlandais Albert Heijn vient de lancer une chaîne YouTube interactive baptisée « Appie Today », qui présente des vlogs, des émissions, des analyses et des informations sur les produits alimentaires, les tendances et les questions actuelles. Le contenu de cette plateforme en ligne sera le fruit d’une collaboration entre les clients et les employés d’Albert Heijn. « Le paysage médiatique est en pleine fragmentation et les internautes recherchent de plus en plus des histoires auxquelles ils peuvent s’identifier. Nous sommes convaincus que la chaîne “Appie Today” offre précisément cela », a affirmé Albert Heijn. 

Un fournisseur français a les yeux rivés sur le Royaume-Uni

Agromousquetaires, le département de fabrication des produits alimentaires et des boissons du conglomérat français Groupement de Mousquetaires, s’apprête à faire son entrée sur le marché britannique des marques de distributeur. Selon Just Food, le fournisseur a entamé des négociations déjà bien avancées avec certains des principaux distributeurs britanniques, afin de proposer une gamme de produits français allant des amuse-bouches aux desserts.

D’après le PDG d’Agromousquetaires, Christophe Bonno, le Royaume-Uni représente un « marché clé » pour l’expansion du groupe : « À l’heure actuelle, nous ne sommes pas présents au Royaume-Uni, mais il s’agit d’un marché important pour les fabricants français de produits alimentaires. C’est pourquoi nous prospectons déjà outre-Manche. » Par ailleurs, il a confirmé que des négociations étaient déjà engagées avec certains distributeurs, dont Tesco, Asda, le Co-operative Group et Marks & Spencer.

Agromousquetaires, qui détient plus de 60 sites de production en France, affirme être le premier fournisseur français de produits de marque de distributeur en termes de parts de marché. En 2015, son chiffre d’affaires s’élevait à 4 milliards d’euros, dont les trois quarts provenaient des ventes générées par Intermarché, sa société sœur de distribution de produits alimentaires. Le groupe fournit 45 % des produits de marque de distributeur d’Intermarché.

Dans les magasins 

Forte de ses 22,9 % de parts de marché, Mercadona conserve son statut de premier distributeur de produits alimentaires en Espagne, annonce Kantar Worldpanel.

Edeka a l’intention de conclure un partenariat à long terme avec Budni, un drugstore basé à Hambourg.

Dia prévoit d’augmenter considérablement le nombre de ses magasins franchisés au Portugal.

En Suède, Axfood annonce que 2016 a été sa meilleure année jusqu’à présent, avec une hausse du chiffre d’affaires net consolidé de 5,1 %, pour s’élever à 4,5 milliards d’euros.

En France, Super U a l’intention de bannir ou de réduire la présence de 90 substances « controversées » dans ses produits de marque de distributeur, dont l’huile de palme, le glutamate monosodique, l’aspartame, le bisphénol A et le sirop de maïs à haute teneur en fructose.

Aux Pays-Bas, Albert Heijn vient de commercialiser une gamme de plats préparés, dont du poulet élevé en plein air – mariné ou en fricassée –, des schnitzels et des burgers.

Tesco vient de lancer une gamme de fruits préparés surgelés dans des emballages refermables.

Au Royaume-Uni, Morrisons a relancé sa gamme d’aliments diététiques baptisée Eat Smart, réunissant plus de 80 produits.

En Pologne, Netto élargit sa gamme de produits végétariens et végétaliens.

Le distributeur néerlandais Jumbo vient de commercialiser une gamme de produits pour enfants rassemblant plus de 25 références, autour des célèbres héros de dessins animés néerlandais Woezel & Pip.

Le discounter Lidl a choisi le Portugal pour lancer « My Lidl Shop », une application sous forme de jeu permettant aux enfants de créer leur propre société de distribution.

Les ventes de Mamia, la gamme de produits de soins pour bébés d’Aldi, viennent d’atteindre les 90 millions de livres, devenant ainsi la deuxième marque de distributeur la plus vendue en Grande-Bretagne derrière Tesco Loves Baby.

En Russie, Dixy Group a annoncé que sa marque Baby Boom, lancée l’an dernier, lui avait permis d’enregistrer une hausse des ventes de 30 % des produits de soins pour bébés.

Colruyt expérimente actuellement les box repas destinées aux familles avec des enfants en les offrant à ses employés.

Au Royaume-Uni, Spar vient de lancer une nouvelle gamme de popcorn.

Shoprite Holdings et Steinhoff International ont mis un terme à leur projet de fusion, qui promettait de voir émerger le plus grand groupe de distribution d’Afrique.

Consilia, le fournisseur de produits de marque de distributeur détenu par le consortium de distribution Supermercati Uniti Nazionali (SUN), a annoncé une progression des ventes de 22 % entre janvier et novembre 2016.

Blokker, le distributeur de produits non alimentaires, s’apprête à fermer les portes de 69 des 190 magasins qu’il possède en Belgique.

En Italie, Group Crai prévoit d’ouvrir des supermarchés plus grands baptisés Crai Extra.

Coop Suisse a annoncé que son supermarché en ligne Coop @home avait enregistré une augmentation des ventes de 7,2 %.

Aux Pays-Bas, Plus a l’intention de remplacer quatre centres de distribution de denrées périssables par un seul centre de distribution entièrement mécanisé d’ici 2020.

Pour la troisième année consécutive, Waitrose a été élu supermarché préféré des Britanniques lors d’un sondage réalisé par un groupe de consommateurs.

Dm, la chaîne de drugstores, est arrivée en tête d’une enquête menée par « Meaningful Brands », l’agence publicitaire Havas Group, auprès des consommateurs allemands.

Continente, la chaîne d’hypermarchés portugaise, commence à livrer des produits frais à Lisbonne dans le cadre de son service en ligne.

Migros vient de lancer Migusto, un club de cuisine en ligne.

Selon l’IRI, le chiffre d’affaires des supermarchés grecs a baissé de 6,5 % en glissement annuel en 2016.

Ocado, le distributeur en ligne britannique de produits alimentaires, expérimente en ce moment dans ses entrepôts une main robotisée, capable de saisir des fruits et des légumes sans les abîmer.

Études de marché 
Les aliments « sans » et bio ont le vent en poupe

D’après les données récemment publiées par Euromonitor International, les ventes d’aliments « sans » et bio ne cessent de croître en Europe. En Europe de l’Est, les ventes d’aliments « sans » et bio ont augmenté respectivement de 10,6 % et de 8,8 % en 2016 par rapport à l’année précédente. En Europe occidentale, les produits « sans » ont progressé de 11,5 %, tandis que les ventes de produits bio ont gagné 5,4 points. L’an dernier, les ventes de produits bio à travers l’Europe ont pratiquement atteint les 13,8 milliards d’euros, tandis que celles des produits « sans » se sont chiffrées à un peu moins de 7,8 milliards d’euros.

À l’échelle mondiale, ces produits ont également connu une année exceptionnelle. Les produits bio ont en effet affiché une hausse de 7 % pour atteindre les 33,8 milliards d’euros, tandis que les produits « sans » ont affiché une hausse de 6,8 % pour atteindre les 30 milliards d’euros. D’après l’analyse menée par Euromonitor, ce sont les produits sans gluten (+12,9 %), les en-cas bio (+12,7 %) et les soupes bio (+11.7%) qui ont enregistré la hausse la plus spectaculaire en 2016, suivis de près par les produits sans viande, qui ont connu une augmentation de 11,4 % pour atteindre les 2,4 milliards d’euros l’an dernier. C’est en Europe occidentale que cette croissance est la plus forte, avec une hausse de 15 points, pour atteindre les 960 millions d’euros.

Les Français aspirent à une alimentation équilibrée

Un sondage réalisé par Harris Interactive auprès de 1 000 consommateurs révèle que les Français se sentent de plus en plus concernés par la nourriture. En effet, ils accordent une grande importance à leur équilibre nutritionnel, préférant les produits frais et privilégiant parfois une alimentation spécifique. 63 % des personnes interrogées ont confié qu’une alimentation équilibrée était importante, tandis que pour 21 % d’entre elles, elle était essentielle.

Si l’on voit émerger de nouveaux régimes alimentaires, le nombre de personnes y adhérant demeure cependant limité. Par exemple, si 95 % des personnes connaissent l’existence du régime végétarien, seuls 5 % d’entre elles y adhèrent. Cette tendance prévaut également pour le régime sans gluten (93 % connaissent et 4 % le suivent), le régime végétalien (88 % contre 4 %) et le régime paléo (31 % contre 4 %). Si les produits les plus consommés sont les fruits, les légumes et le poisson, la consommation de viande, de biscuits, de lait et de vin est en baisse.

La croissance chinoise ralentit

En 2016, le marché chinois des biens de grande consommation a progressé de seulement 2,9 % en glissement annuel, ce qui représente sa croissance la plus faible depuis dix ans, annonce Kantar Worldpanel. Le marché chinois avait toutefois connu une croissance de 3,5 % en glissement annuel en 2015. Selon Kantar, la croissance du commerce moderne (hypermarchés, supermarchés et magasins de proximité) s’est établie à seulement 0,7 %, en raison du ralentissement de l’économie et de la progression rapide du commerce en ligne. Les parts de marché des distributeurs internationaux ont chuté à 11,9 %. D’après le rapport, 54 % des familles urbaines chinoises ont acheté des biens de grande consommation sur la toile au cours de cette année, soit une augmentation de 10 % en un an.

Nouvelles PLMA 
Le salon « Le Monde de la Marque de Distributeur » se tiendra les 16 et 17 mai

Le salon international « Le Monde de la Marque de Distributeur » 2017 de la PLMA réunira plus
de 4 300 stands, parmi lesquels près de 60 pavillons nationaux et régionaux dans l’espace d’exposition. L’édition 2017 du salon s’articulera autour du thème « Aider les consommateurs », et se penchera tout particulièrement sur la façon dont les marques de distributeur apportent de la valeur et de l’innovation aux consommateurs, en Europe comme dans le monde entier. Ce salon se tiendra les 16 et 17 mai au Centre des Expositions RAI, à Amsterdam.  

Un programme spécial de séminaires préliminaires au salon sera proposé avant l’ouverture du salon. La participation à ces séminaires est gratuite pour tous les visiteurs et exposants inscrits. Les séminaires se tiendront le lundi 15 mai au Centre des Expositions RAI. Les différentes présentations seront interprétées en allemand, anglais, espagnol, français et italien. Pour de plus amples informations sur l’édition 2017 du salon « Le Monde de la Marque de Distributeur » de la PLMA, veuillez cliquer ici.

Évènements 
16-17 mai
Salon international « Le Monde de la Marque de Distributeur »
Amsterdam, Pays-Bas